Citation de Charlotte Erlih pour Changer de Vie | Faut-il Rêver pour Changer les Choses ?

Citation pour changer de vie de Charlotte Erlih : séparer rêves et vie, c'est renoncer à changer

Cette citation pour changer de vie de Charlotte Erlih met en avant l’importance des rêves lorsqu’on veut contribuer à un changement important.

L’une des raisons qui m’ont amené à décider de changer de vie, ça a été la prise de conscience que je ne poursuivais aucun objectif personnel dans ma vie. Je n’avais plus de rêves.

Je me laissais porter par un quotidien que je ne qualifierais pas forcément de confortable. Mais j’y étais néanmoins habitué et en tant que tel, j’étais bel et bien dans ma zone de confort.

Il y a donc un lien évident entre ma volonté de changer les choses et mes rêves. Tout comme dans la citation de Charlotte Erlih :

Séparer les rêves et la vie, c’est renoncer à changer les choses.

Charlotte Erlih

Mais de façon intéressante, je réalise que j’ai, en quelque sorte, pris le contrepied de cette citation de l’autrice et réalisatrice française ! 😉

Ce que m’inspire la citation de Charlotte Erlih

Pour Charlotte Erlih, accorder de la place à ses rêves dans sa vie est nécessaire pour changer les choses. J’en suis intimement persuadé pour ce qui concerne des changements importants !

C’est un peu le sens que j’attribue aussi à cette citation de Steve Jobs :

Seuls ceux qui sont assez fous pour penser qu’ils peuvent changer le monde, y parviennent.

De mon point de vue, pour vaincre les nombreuses résistances inhérentes à des projets comme « changer de vie » ou « changer le monde », il faut une source de motivation à la hauteur.

Un simple argumentaire logique n’y suffira pas. Il faut insuffler une véritable vision motivante de la ligne d’arrivée pour donner envie de faire le voyage. Pour changer par inspiration.

A titre personnel, j’ai établi assez tôt ma représentation du succès à l’issue de mon changement de vie. Etre un entrepreneur reconnu, indépendant financièrement et installé avec mon épouse à Barcelone.

J’ai même fait un petit montage photo que j’ai en fond d’écran et que je vois donc plusieurs fois par jour. Et lorsque je m’adonne à la visualisation lors de ma routine matinale, l’un de mes scénarios préférés est de m’imaginer descendant Las Ramblas sous le soleil, main dans la main avec mon épouse. 😊

Avoir cette vision, ce rêve, et être persuadé qu’il se réalisera prochainement, me donne l’énergie nécessaire pour persévérer dans les moments d’adversité.

Ainsi que pour passer à l’action, car ne pas séparer les rêves et la vie, c’est aussi, bien sûr, agir pour réaliser ses rêves !

Faut-il rêver pour changer, ou changer pour rêver ?

D’accord, d’accord, c’est une triste parodie de L’Avare, et n’est pas Molière qui veut ! 😉

Mais c’est en quelque sorte la question que je me suis posée en découvrant la citation de Charlotte Erlih. Rêver pour changer, nous venons d’en parler et l’affaire est pour moi entendue.

Mais dans mon cas, j’ai pris la décision de changer pour rêver de nouveau… Parce que je me suis rendu compte que prisonnier de ma « cage dorée », je n’accordais plus le moindre temps à avoir des rêves. Et que je doutais sincèrement de pouvoir inverser la tendance à cette place.

Pas trop le temps de rêver durant mes journées de directeur d’usine, évidemment. Mais pas vraiment le soir non plus, ou trop crevé pour ça.

Idem dans une moindre mesure pour mes week-end. Il fallait bien s’occuper des taches administratives et ménagères délaissées la semaine…

Restaient les vacances, mais je les passais en intégralité avec mes garçons, qui vivent le reste de l’année avec leur maman.

C’est le minimum pour profiter d’eux ! Mais ça ne permet pas vraiment de réfléchir sereinement à ce dont on a envie dans la vie.

Alors je me suis offert une année sabbatique… Qui m’a donné le temps et l’énergie nécessaires. Et là, oui, j’ai pu me remettre à rêver. De liberté en particulier !

Et aucune chance que je puisse réaliser ce rêve en restant à mon poste de salarié, tout cadre dirigeant que j’étais. J’ai donc choisi : j’allais changer durablement pour rêver.

Rêver et changer, les deux faces d’une même pièce

« La morale de cette triste histoire, je vous la laisse deviner. Mais vous avez peut-être mieux à faire, vous ne vous sentez pas concerné ? »

C’est vrai, ce n’est pas de moi mais de Graeme Allwright dans la chanson « Jusqu’à la ceinture » :

Mon histoire, elle, n’a vraiment rien de triste ! Mais cela ne doit pas vous empêcher d’en deviner la morale ! 😂

La voici : le changement se nourrit de rêves et d’action, mais il est selon moi parfois nécessaire de changer quelque chose pour pouvoir rêver.

D’ailleurs, c’est vrai également au sens propre : je ne me souviens pratiquement jamais de mes rêves au petit matin. Alors que d’autres personnes, si !

J’avoue que j’aimerais apprendre à retenir mes rêves… Je ne sais pas si j’irais jusqu’à chercher à faire des rêves éveillés, car c’est quand même assez exigeant !

Mais mieux connaître ses propres rêves, c’est un sujet qui m’intéresse et que je me déciderai peut-être à creuser un jour !

Mais quel est ton avis ? Es-tu du genre à rêver ta vie ? A vivre tes rêves ? Ou les deux à la fois ? 😉

Raconte-nous dans les commentaires ! 👇

Partage l'article sur tes réseaux sociaux :
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
    1
    Partage
  •  
  • 1
  •  
  •  
  • Pascale dit :

    Merci Alexandre pour cette citation que je ne connaissais pas, sur un sujet que j’affectionne.
    Rêver et changer : tu as bien résumé !
    Je vis mes rêves, expatriée depuis plus de 3 ans à l’île Maurice, et je continue de réserver du temps au quotidien pour ajuster et faire avancer ensemble rêves et réalité.

  • Virgo dit :

    Il faut vivre pour rêver et rêver pour vivre, non ? 😉 A mon sens, le rêve est le propre de l’humain, et son moteur. On le constate en ce moment, dans cette période où nous parle de nous recentrer sur « l’essentiel » qu’on réduit aux besoins physiologiques de la société de consommation : sans rêve comme horizon, on déprime et on dépérit…
    Le rêve, c’est la vie 😉

  • Alexandre Willocquet dit :

    Merci pour ce beau témoignage qui me gonfle d’énergie, @Pascale ! 😊 Faire avancer de concert rêves et réalité, c’est un super programme.
    Je te rejoins, @Virgo, le rêve, c’est la vie ! Et ça a d’autant plus de poids venant d’une « professionnelle du rêve » comme toi ! 😉 Merci !