A propos de 11 Mois pour Changer de Vie

Alexandre Willocquet, l'auteur de 11 Mois pour Changer de Vie, devant la mer sur la côte normande

Qu’est-ce que 11 Mois pour Changer de Vie ?

Je m’appelle Alexandre Willocquet. J’ai créé le blog 11 Mois Pour Changer de Vie en décembre 2019 pour aider les cadres désabusés à mi-carrière à ouvrir les yeux sur leur situation et identifier la meilleure solution afin de reprendre le contrôle de leur vie (sans démissionner de façon précipitée).

Si tu lis cette page, peut-être as-tu l’impression de perdre du temps dans ton travail. De te battre contre des moulins à vent (procédures inapplicables, formations inadaptées imposées à l’ensemble de tes collaborateurs, …).

Tu t’interroges sur ta réelle marge de manœuvre au sein de ton entreprise ?

Tu réalises que ton poste n’apporte peut-être pas la contribution au Monde que tu imaginais ?

Et si le moment était venu de partir… Mais partir où ? A la concurrence ? Tu n’es peut-être pas franchement convaincu que les choses y seraient si différentes…

Et puis es-tu certain d’avoir envie de poursuivre dans cette voie ? Exerces-tu vraiment le métier de tes rêves, celui qui te fait vibrer et te lever avec le sourire tous les matins ?

Si tu y réfléchis deux minutes… l’as-tu d’ailleurs seulement choisi, ce métier que tu exerces avec autant d’engagement et de ferveur ? Au risque d’y sacrifier tes soirées et parfois tes week-ends ?

Ou bien au contraire, te serais-tu laissé porter par de très bons résultats scolaires ? Vers une voie toute tracée qui rassurait tes parents et ton entourage ?

Je comprends ton désarroi et ton questionnement, probablement beaucoup mieux que tu ne le penses. Car je suis passé par là il y a quelques mois seulement. Et j’ai osé changer de vie. Tu peux le faire aussi et franchement… tu le devrais sans doute !

Pourquoi décider de changer de vie à 40 ans ?

Mais d’abord, qui suis-je pour prétendre te donner des conseils ? Laisse-moi t’expliquer quelques leçons apprises durement en 20 ans de carrière !

Des débuts tout feu tout flammes

Juillet 1992 : je décroche mon bac scientifique avec la mention Très Bien. Du coup, les portes des classes préparatoires des grands lycées parisiens s’ouvrent à moi, ce qui flatte mon ego.

Quelques mois plus tôt, je pensais encore vouloir devenir vétérinaire mais j’ai réalisé tardivement que je n’étais pas fait pour ça… Des études d’ingénieur, ça semble une suite logique, c’est brillant et ça suscite l’admiration de ma famille : pourquoi chercher plus loin ?

Août 1994 : à l’issue de 2 années de prépa intenses, je suis accepté dans la plupart des grandes écoles d’ingénieurs françaises.

Je choisis l’École des Mines de Paris parce qu’elle propose une option Biotechnologies (j’ai adoré les cours de génétique en Terminale et j’en ai ras-le-bol des Mathématiques Théoriques !).

Et aussi parce qu’à l’époque, ses frais d’inscription ne font pas reculer certains de mes camarades de prépa dont les parents ont moins de moyens que les miens.

Avril 1999 : à l’issue de 3 années d’études et de 16 mois de service national, j’intègre un grand groupe pharmaceutique. Dans un site de support aux usines centralisé.

Je choisis l’Industrie plutôt que les Banques ou le Consulting. C’est moins bien payé, mais je m’y sens plus légitime en tant que débutant. Et j’ai envie de contribuer à un produit physique, concret.

Se lever les matins pour aider à fabriquer des médicaments et sauver des vies, c’est forcément le pied ! 🙂

Déceptions progressives

Février 2002 : mon site est promis à la fermeture. Et les projets « long terme » pour lesquels j’ai été recruté sont arrêtés, première désillusion

Après de longs mois à faire un petit peu de tout sans conviction, et surtout à découvrir la sous-activité, je finis par décrocher – sans l’aide de mes responsables – ce que je cherche : un poste de responsable d’atelier dans une des usines du groupe, qui met en œuvre les Biotechnologies.

Manager d’une équipe de 50 personnes à 27 ans, cette fois, c’est sûr, ma carrière est en train de décoller !

Septembre 2007 : mon nouveau site a failli être cédé à une société tiers peu rassurante. Après avoir contribué à revoir la voilure à la baisse dans un contexte de diminution de la production, je rejoins un troisième site.

Pour y travailler au développement de nouveaux médicaments innovants. J’ai appris plein de choses dans la douleur ces 5 dernières années, mais ça y est, je vais être sous les feux des projecteurs et surtout contribuer à soigner des maladies encore mal traitées !

Janvier 2013 : seconde désillusion. Lassé par des jeux de politique interne sans intérêt et sans fin au sein de la Recherche & Développement, je décide de revenir sur mon site précédent pour y prendre en charge l’ensemble de la Production.

Un responsable de la Recherche raille mon manque de discernement pour préférer retourner travailler sur des « produits sans avenir » plutôt que d’accepter un poste dans ses équipes…

Ce qu’il ne comprend visiblement pas, c’est que je préfère œuvrer concrètement à soulager immédiatement des malades. Plutôt que de passer mon temps à justifier l’activité de mes équipes devant des comités interminables.

De la lumière à l’ombre

Novembre 2014 : j’atteins l’objectif que je m’étais fixé en choisissant l’Industrie. Je deviens directeur d’une usine de 350 personnes avant mes 40 ans (de peu!).

Là c’est certain, les astres sont alignés pour que je m’éclate ! Mon manager me demande de lui promettre de rester 3 ans dans le poste avant d’aller découvrir de nouveaux horizons.

Octobre 2019 : les 3 ans sont passés depuis un bon moment. Pas vraiment de tout repos (nouveau projet de cession de mon site, arrêt d’un de nos produits, contexte social agité). J’ai fait le tour du poste et le site a besoin de sang-neuf à sa tête.

Depuis un peu plus d’un an, je sollicite une mobilité interne, prends des contacts, passe des entretiens prometteurs… mais pour la première fois depuis le début de ma carrière, aucune opportunité ne se présente. Troisième désillusion !

Je savais déjà qu’il n’y avait plus de notion de gestion de carrière dans les grandes entreprises. Mais je réalise que mon engagement professionnel important ces dernières années (un divorce à la clé lors de ma dernière mobilité) ne me garantit absolument aucune évolution…

Persuadé qu’il est temps de passer la main, j’y vois l’opportunité de prendre du recul et je décide de prendre un congé sabbatique de 11 mois.

Septembre 2020 : j’ai mis à profit cette période de « repos » pour m’engager dans plein de nouvelles activités passionnantes. Dont une formation au blogging afin d’envisager de changer de métier.

Car ce break un peu forcé ne m’a pas réconcilié avec le contenu de mon travail ! 11 Mois pour Changer de Vie commence à prendre son envol. Mais je ne suis pas encore certain de pouvoir en vivre pleinement.

Je décide d’enchaîner sur un congé création d’entreprise de 1 an pour aller au bout de mon projet et de mes nouveaux rêves : être mon propre patron et redécouvrir l’autonomie et la liberté !

Quels enseignements ?

Si tu ne devais retenir que deux choses de mon histoire, j’aimerais que ce soit celles-là :

  • j’ai toujours fait des choix de carrière en fonction de mes valeurs et de ce que j’avais envie de faire. Je suis resté fidèle pendant 20 ans à mon entreprise et je n’ai pas forcément choisi les postes les plus en vue. Mais ceux qui me faisaient vibrer

  • lorsque j’ai considéré que je ne trouvais plus assez de sens, de liberté et d’autonomie dans mon poste de cadre dirigeant, j’ai décidé de faire une pause. C’est l’une des meilleures décisions que j’ai jamais prises !

Car elle m’a permis de réaliser que j’avais en réalité une piètre qualité de vie. Je repoussais pratiquement tout ce qui me motivait vraiment en dehors du travail à mes vacances. Voire plus sûrement à la retraite. Pourtant, j’en ai vu des gens autour de moi, ne jamais pouvoir profiter de leur retraite…

Il m’a donc fallu 20 longues années pour réaliser et reconnaître :

  • que mon travail ne me plaisait plus tant que ça (en grande partie lié à un manque criant d’autonomie)

  • que je profitais rarement de la vie

  • et surtout qu’une autre vie était possible !

Quelque part, j’ai honte de moi pour avoir manqué de lucidité et d’esprit critique… Et je suis en colère après un système qui :

  • nous laisse peu d’occasions de vraiment choisir notre vie (si ce n’est à un moment où nous ne savons pas forcément qui nous sommes et ce que nous aimons faire)

  • amène à repousser à une hypothétique retraite la plupart des projets qui nous motivent

A travers ce blog, je veux réveiller et déculpabiliser les cadres, leur éviter mes erreurs. Et leur faire gagner du temps pour exploiter leur potentiel et améliorer leur qualité de vie.

A qui s’adresse 11 Mois pour Changer de Vie ?

Il s’agit d’un blog pour changer de vie. Qui s’adresse donc à ceux et celles qui ne sont pas satisfaits de la vie qu’ils mènent. En particulier de leur vie professionnelle.

C’est initialement le témoignage de mon année sabbatique. Puis j’ai décidé de m’appuyer sur cette expérience pour aider ceux qui souhaitent changer de vie à 40 ans.

A travers mon parcours, je suis bien placé pour aider les cadres arrivés à mi-carrière, qui ont le sentiment de ne plus « en avoir pour leur engagement». Et qui veulent reprendre le contrôle de leur vie pour poursuivre leurs rêves. Sans devoir attendre la retraite.

Pour autant, même si tu ne corresponds pas exactement à ce profil, si tu te reconnais dans mon discours et dans mes valeurs, tu trouveras forcément de la valeur ici. Et tu es assurément le bienvenu !

Alors, prêt à accrocher ta ceinture et à me suivre pour découvrir si 11 mois peuvent suffire pour changer de vie ? Et surtout si tu pourrais être le prochain candidat ?

Mon expérience m’a convaincu qu’une année sabbatique était une occasion unique de prendre du temps et du recul. Pour réfléchir sérieusement à ce que l’on veut faire dans la vie. Pour tester son projet avant d’abandonner son ancienne vie.

Mais une année sabbatique, ça pose forcément la question du financement : comment réaliser son projet sans salaire et sans indemnités de départ ?

C’est ce que je t’explique dans le livre numérique que je te propose de télécharger gratuitement en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Tu t’inscriras par la même occasion à la newsletter de ce blog, à travers laquelle je pourrai t’informer des nouveaux articles publiés ou d’autres informations utiles pour changer de vie.

A qui ne s’adresse pas 11 Mois pour Changer de Vie ?

Je ne propose aucun remède miracle.

Je n’ai malheureusement aucun super-pouvoir pour te transporter instantanément dans une nouvelle vie plus conforme à tes attentes !

Tu trouveras ici des conseils et un accompagnement pour évaluer ta situation et t’engager dans un changement de vie si c’est vraiment ce que tu désires.

Mais c’est à toi de mener sérieusement cette réflexion et surtout de t’engager à agir pour améliorer ta situation et reprendre le contrôle de ta vie.

Si tu recherches quelqu’un qui fasse les démarches à ta place, ou même qui prenne des décisions pour toi, tu n’es pas au bon endroit !

La vocation de ce blog est, au contraire, d’aider ceux qui veulent décider de la vie qu’ils entendent mener. Et qui ont la volonté et la persévérance nécessaire pour mener à bien un grand changement.

Car sans ces ingrédients nécessaires, je ne peux malheureusement rien faire pour toi. Mais si tu les as en toi, je peux te guider pour en faire le meilleur usage. Et je te garantis que le jeu en vaut la chandelle !

Partage l'article sur tes réseaux sociaux :
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
    1
    Partage
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  •  
  • 1