Qui suis-je ?

Alexandre Willocquet

D’une vie sans accroc…

Je m’appelle Alexandre Willocquet, j’ai 44 ans au moment où j’écris ces lignes (déc. 2019). Marié (pour la seconde fois, donc persévérant 😉 ) et très heureux avec ma femme, je suis le père de 2 garçons cools et dont je suis très fier. Par ailleurs, j’ai la chance d’avoir une santé de fer.

Il y a un bon moment déjà, j’ai fait des études d’ingénieur généraliste. Je suis manager depuis 20 ans et cadre dirigeant depuis 12 ans dans l’industrie pharmaceutique. Ainsi, on m’a confié la direction d’une usine de 350 personnes il y a 5 ans. C’était un peu avant mes 40 ans, et c’était mon objectif professionnel principal !

En substance, tout roule donc. Et je devrais même pouvoir profiter davantage de la vie d’ici 20 ans. Voire un peu plus, en fonction de l’équation périlleuse de l’équilibre des systèmes de retraite ! 😉 En théorie, je n’ai pas le profil idéal pour envisager de changer de vie.

 

… à une vie dont-je-suis-le-héros ?

Mais je ne vis pas en Théorie. Voilà quelques mois, à la surprise générale, j’ai décidé d’appuyer sur le bouton « Pause ».

Pas de burn-out à l’horizon, mais de la fatigue néanmoins et surtout moins de satisfactions dans mon poste, dont j’avais fait le tour. Assez pour que je me demande sérieusement si j’avais vraiment envie d’enchaîner tout de suite sur une autre expérience de patron de site.

Et j’ai donc décidé de prendre un congé sabbatique de 11 mois, la durée légale maximale (tu peux trouver plus de détails sur mes motivations et sur le défi que je me suis fixé dans cet article).

Depuis qu’il a commencé il y a quelques semaines, je réalise que de multiples possibilités s’offrent à moi ! Pendant ce congé, bien sûr, mais aussi par la suite. Pour la première fois de ma vie, je me pose la question de ce que j’ai vraiment envie de faire.

 

Un blog pour partager mon expérience

Alors j’ai décidé de reprendre ma vie en main, d’agir et tenter pour ne rien regretter. Quitte à envisager une reconversion professionnelle. Et je me suis donné ces 11 mois pour mener l’expérience. Avant de décider si je retournais chez mon employeur vers un poste équivalent à celui que j’ai quitté.

Le chrono est enclenché. Et comme j’ai beaucoup de questions ou messages sympathiques de mes collègues et de mon réseau, que je réalise que ma démarche étonne mais en intéresse bien plus d’un, j’ai décidé de témoigner de cette expérience à travers ce blog.

Alors accrochez votre ceinture et suivez moi pour découvrir si 11 mois peuvent suffire pour changer de vie ! Pourriez-vous être le prochain candidat ?

 

Alexandre

PS : je suis également l’auteur du blog Leaders en Série, sur lequel j’analyse des situations de management et leadership issues de séries TV et de films.


Pour me contacter, merci d’utiliser ce formulaire :




Partage l'article sur tes réseaux sociaux :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •