Quitte ou Double pour mon Rêve de Blogueur ? Mon Défi Personnel – Ep. 6

12+
Une main vient de lancer deux dés à jouer sur le tapis pour décider à quitte ou double
Photo de Guillermo Velarde sur Unsplash

La performance d’un blog, comme celle d’autres business, c’est parfois un peu à quitte ou double… Tu as été témoin successivement ces derniers mois de mes difficultés initiales, d’une envolée enthousiasmante, puis d’un retour de manivelle le mois dernier !

Je n’étais pas content, tu t’en souviens sûrement. Mais d’autant plus déterminé à retourner une nouvelle fois la tendance. Alors, ce mois-ci : quitte, ou double ? C’est ce que tu découvriras à travers les résultats que j’ai obtenus ! 😉

Tu en as maintenant l’habitude, je ne te parlerai pas que de mon activité “professionnelle”. Un congé sabbatique de 11 mois, c’est fait aussi pour se reposer découvrir plein de nouvelles choses ! Je te dois des comptes sur la micro-sieste, dont je voulais enfin réussir à faire une routine : quitte, ou double ?

Lors de mon dernier bilan, je te confiais que j’avais un peu perdu le feu sacré en négligeant de me créer de vraies pauses dans mes semaines. Tu te demandes probablement si j’ai tiré les leçons de cette erreur ? Là-aussi, je passerai sur le divan pour t’expliquer comment je me sens ! 😉

Last but not least, comme le disent nos meilleurs ennemis, la fin de mon année sabbatique approche déjà à grands pas. Et j’ai dû prendre une décision importante concernant l’avenir de ce blog et plus largement de mon expérience en tant qu’infopreneur… Quitte ou double ? Tu le sauras d’ici la fin de l’article, promis !

Mon quotidien de blogueur

Publier pour exister

Depuis le dernier bilan de mon défi il y a 4 semaines, 4 nouvelles publications sont venues s’ajouter à ce blog (dont 2 interviews d’experts au format podcast). Tu le sais si tu me suis depuis quelques temps, cela correspond à l’objectif que je me suis fixé (1 nouvelle publication par semaine). J’ai donc redressé la barre à ce niveau par rapport au mois dernier. 🙂

Par ailleurs, j’ai enregistré une version audio pour les épisodes 3 et 4 de mon défi. Il ne s’agit pas de nouvelles publications, mais elles enrichissent le catalogue du podcast 11 Mois pour Changer de Vie.

Cette activité soutenue a trouvé sa contrepartie sur mon autre blog, Leaders en Série, puisque je n’y ai publié qu’un seul article (dans le cadre d’un carnaval d’articles organisé par un autre blogueur) sur cette période…

Il m’est vraiment difficile de mener les deux blogs de front. Surtout qu’au-delà de la création de contenu, il faut que j’arrive à dégager du temps pour mieux m’occuper d’autres aspects des blogs. Je pense au SEO, à la promotion des blogs à l’extérieur, à la clarification du message de certaines pages… Je t’en parlerai plus bas.

Des performances à quitte ou double

J’essaie de faire bonnes impressions

A l’occasion du bilan du mois dernier, je t’ai expliqué que je n’étais pas content de mon nombre de nouvelles publications, mais pas non plus des “performances” du blog. En effet, le positionnement de mes articles dans les pages de recherche de Google avait progressé beaucoup plus lentement que les mois précédents. Qu’en est-il ce mois-ci ?

C’est un petit peu mieux, avec 46 impressions / jour, en progression de +23% par rapport au mois précédent. Ça reste une augmentation beaucoup plus faible que sur les premiers mois d’existence du blog (+100-200%). Mais la second moitié du mois met en évidence une accélération encourageante.

Par ailleurs, il existe d’autres façons d’évaluer le positionnement d’un site en termes de SEO. Ainsi, le nombre de mots-clé pour lesquels le blog se positionne dans les 100 premières positions de Google. Celui-ci a fortement augmenté sur le mois, avec un glissement progressif vers des positions plus élevées (23 mots-clé dans les 50 premières positions).

Tu le sais, j’attache de l’importance à ces indicateurs car ils sont la condition d’un bon trafic organique à l’avenir. Transition toute trouvée pour parler du trafic actuel sur ce blog ! 😉

Un trafic qui rit, un trafic qui pleure : quitte ou double ?

Courbe d'évolution du trafic d'un blog dans Google Analytics

Photo de Negative Space sur Pexels

Mon indicateur de trafic préféré est en trompe l’œil : le nombre de vues uniques est reparti à la hausse (29 vues uniques / jour, +21% par rapport au mois précédent). Mais il est “dopé” par un très fort trafic surprenant pendant 4 jours d’affilée (~150 vues uniques / jour).

Après avoir investigué, il s’avère qu’un trafic “fictif” m’a été envoyé – bien malgré moi – par un site d’acquisition de trafic. Car oui, il est possible de payer pour obtenir du trafic sur un site !

En l’occurrence, il est probable que le site en question ait cherché à susciter mon intérêt. Ce qui n’est absolument pas le cas, car ce trafic n’a strictement aucune valeur. Il n’y a pas de lecteur derrière, encore moins de potentiel client à terme. D’autres camarades blogueurs ont d’ailleurs fait la même constatation sur cette période.

Pour apprécier la tendance sur le trafic, je ne peux donc pas utiliser mon indicateur habituel… Il existe d’autres outils qui mesurent le nombre de vues sur le site et qui, eux, n’ont pas tenu compte de ce trafic parasite. Leur conclusion est toute autre, puisqu’elle fait apparaître un trafic en retrait de l’ordre de 15% par rapport au mois précédent… 🙁

C’est donc le 2ème mois consécutif que le trafic recule de la sorte. Et là, difficile de mettre en cause le déconfinement ! En y regardant de plus près, le nombre quotidien de visiteurs est stable. Mais chacun d’eux a consulté moins de pages lors de sa session sur le blog.

Ce n’est évidemment pas le résultat que j’espérais. Il faut se rendre à l’évidence : la seule publication régulière de contenu n’a pour le moment pas permis au blog de trouver son public.

Des efforts à diversifier pour renverser la tendance

J’ai donc décidé de consacrer dans les prochaines semaines davantage de temps à :

  • la promotion du blog sur d’autres blogs (articles invités, participation aux échanges dans les commentaires) ou dans des groupes Facebook
  • l’optimisation SEO des articles les plus anciens (mettre à profit les compétences que j’ai développées ces derniers temps pour corriger un certain nombre d’erreurs inconscientes)
  • mieux préciser ma proposition de valeur sur ce blog, en particulier sur sa page d’accueil

Sur ce dernier point, j’ai en effet supposé dès le départ que de nombreuses personnes étaient intéressées à changer de vie à travers une année sabbatique. Et j’ai positionné ce blog pour les aider à réaliser ce rêve en les aidant à prendre et utiliser au mieux un congé sabbatique.

Mais lorsque j’étudie les articles les plus populaires du blog à ce jour, ils concernent essentiellement le thème du changement de vie. Il est donc probable que les atouts d’une année sabbatique pour mener à bien ce projet ne soient pas évidents pour tous mes lecteurs.

Ce qui expliquerait aussi l’intérêt encore modeste pour mon livre numérique sur le financement d’une année sabbatique.

Tu l’as compris, pas mal de réflexion en perspective ! Mais ce n’est pas forcément pour me déplaire. Car si je valorise la persévérance, il ne s’agit pas non plus d’insister trop longtemps dans la mauvaise direction.

Prendre conscience de ces éléments peut permettre de réorienter mes messages et de persévérer, mais de façon un peu différente et peut-être plus pertinente pour mes lecteurs ! 🙂

Je profiterai probablement du contexte estival, moins propice au trafic, pour ralentir le rythme de publication et consacrer plus de temps à ces activités. Afin de mieux mettre en valeur tout le travail déjà réalisé ces derniers mois.

Je repars de l’avant sur ma formation

Comme annoncé le mois dernier, j’ai décidé d’attaquer la suite de ma formation sur le blogging, qui concerne la création de vidéos. J’ai suivi les premiers modules et j’ai fait l’acquisition du matériel nécessaire (en particulier un trépied pour stabiliser mon smartphone). Il me reste à investir dans un logiciel de capture d’écran et de montage.

Le prochain module concerne la création de ma chaîne YouTube, dont j’espère pouvoir t’annoncer la naissance lors de mon prochain bilan ! Je n’ai pas d’appréhension particulière par rapport à ce format de publication. Mais il faut que je voie comment l’utiliser au mieux pour qu’il apporte un “plus” par rapport à mes articles.

Une vidéo, ce n’est pas forcément moins de travail qu’un article. Car il faut établir un script, tourner la vidéo, faire le montage au besoin… Puis établir la transcription texte (comme pour les podcasts), qui permettra aux moteurs de recherche de comprendre de quoi parle la vidéo.

Mais c’est un format “facile à consommer” et complémentaire aux autres. Quasiment incontournable aujourd’hui. Et il ne faut pas négliger que YouTube est aussi un moteur de recherche, le second après Google. C’est donc une importante source de trafic potentiel.

Voilà, ami lecteur, ce que je peux te dire concernant mon activité du mois sur mes blogs et ses résultats. Ce n’est pas un long fleuve tranquille et c’est clairement plus de travail que je ne l’imaginais. Mais c’est passionnant et comme j’y consacre en gros un mi-temps, ça me laisse pas mal de disponibilité pour faire d’autres choses de mes journées !

Que fait un blogueur quand il ne blogue pas ?

Ça plane pour moi !

J’apprécie toujours autant les différentes routines que j’ai établies au début de mon congé sabbatique ! Elles me permettent d’entretenir les différentes dimensions de ma vie, bien mieux que je n’arrivais à le faire auparavant. A ce jour, les compteurs totalisent :

  • 46 heures de méditation
  • 1900 mots d’espagnol dans Memrise (1200 dans MosaLingua)
  • 170 séances de workout

En parallèle, cela fait maintenant 8 mois que je m’alimente selon les principes de la chrononutrition. Suis-je moins rigoureux sans m’en rendre compte ? Toujours est-il que j’ai repris 2kgs sur les 3 derniers mois… Cela m’apprendra à m’être – gentiment – moqué des 2,5kgs pris en moyenne par les Français durant le confinement ! 😉

Le sommeil du juste : à pile ou face ?

Lion en train de bailler avant sa micro-sieste

Photo de Frans Van Heerden provenant de Pexels

Lors de mon dernier bilan, je t’ai expliqué qu’une routine résistait à mes efforts : la micro-sieste de 20 minutes. Et j’ai alors pris l’engagement devant toi de la tester sérieusement, à raison de 5 jours par semaine. Qu’en est-il 4 semaines plus tard ?

Eh bien comme je l’espérais, l’engagement public a fait des miracles : j’ai respecté cette routine à 95% (il y a un seul jour où j’ai consacré le créneau à autre chose) ! 🙂 En termes d’efficacité, j’ai effectivement réussi à m’endormir un peu moins de deux fois sur trois (63%).

Pourtant, j’avais investi dans des bouchons d’oreille EarPeace HD pour limiter les perturbations liées à la route qui passe devant chez moi. Et je les trouve très efficaces ! L’essentiel, c’est que même lorsque je ne m’endors pas, ces 20 minutes de repos me font du bien. Je me sens globalement plus reposé. Ce qui m’encourage à poursuivre l’expérience !

Bénéfice indirect  supplémentaire : je profite de ces créneaux pour lire avant de trouver le sommeil. Ce sont ainsi 2-3h par semaine que je consacre à la lecture et qui me permettent d’enfin avancer plus sérieusement dans les différents livres dont j’ai fait l’acquisition il y a plusieurs mois !

Je m’organise pour rester motivé !

Des changements nécessaires

Comme je te l’expliquais plus haut, j’en suis arrivé à la conclusion qu’il me fallait consacrer davantage de mon temps professionnel à des activités jusque-là écrasées par la création de contenu. Cela m’a amené à revisiter mon agenda standard.

Dans celui-ci, on trouve les activités liées à mon blog, mais aussi toutes les autres taches qui rythment ma semaine. Le mois dernier, je t’expliquais que je m’étais progressivement éloigné de l’agenda élaboré au début de mon année sabbatique. Sous la pression du rythme de publication sur mes 2 blogs.

J’étais également arrivé à la conclusion qu’il fallait que j’arrive à lever le pied le week-end, qui était souvent consacré à rattraper mon retard. Sous peine de connaître des baisses de motivation qui nuisaient elles-même à ma productivité.

Un nouvel agenda à l’essai

J’ai donc intégré tout cela pour mettre au point un nouvel agenda, que j’espère plus réaliste. J’y ai concentré le travail sur mes blogs sur les 5 jours de la semaine. La production de contenu occupe près de 50% de mon temps professionnel (10h / semaine). Le reste consistant en :

  • promotion du blog (réseaux sociaux, commentaires sur d’autres blogs, articles invités…)
  • design du blog
  • SEO
  • avancement de ma formation

Les taches ménagères et mes différentes routines occupent le reste de mes journées. Je ne respecte par encore ce nouvel agenda à 100%. Ni même à 90%, ce qui est son objectif. Ce, même si j’y ai prévu une heure matin et après-midi pour les différents imprévus (ou taches qui débordent).

J’ai ainsi encore du mal à couper complètement le week-end. Mais je m’assure d’avoir au moins une journée de relâche par semaine. Cela me fait déjà du bien et je pense que ça a contribué au respect de mes objectifs en termes d’activité sur le mois écoulé.

Je suis confiant dans ma capacité à respecter de mieux en mieux cet agenda, que je peux bien sûr amender autant que de besoin. Je vais prochainement prendre quelques semaines de vacances durant lesquelles je le mettrai de côté.

Mais je pense que fort de l’expérience de la micro-sieste, je prendrai par la suite l’engagement public de le respecter et de te rendre des comptes ! 🙂

Une décision à quitte ou double

L’issue proche de mon congé sabbatique

Eh oui, dans à peine plus d’un mois, mon congé sabbatique prendra déjà fin ! Inutile de te dire que je n’ai pas vu passer le temps… Ce n’est pas encore l’heure d’en tirer un bilan global. Par contre, il me fallait déjà décider ce que je souhaitais faire à son issue. Car certaines solutions nécessitent un préavis.

Il est clair que je suis encore loin de pouvoir tirer des revenus de mes blogs. Et même de pouvoir estimer sérieusement ce que je peux en attendre. J’ai partagé avec toi plus haut mes résultats en termes de trafic, et ils ne sont pas fameux. La voix de la raison voulait donc que je reprenne chez mon employeur un poste similaire à celui que j’occupais avant mon départ.

Quitte à continuer à gérer mes blogs (plus raisonnablement un seul d’entre eux) en parallèle. Mais disons-le d’emblée, il ne me semblait pas réaliste de gérer ne serait-ce qu’un seul blog en parallèle de semaines de travail de 55h ! Pas au vu des différentes activités qu’il me faut déployer pour essayer de développer sérieusement le trafic…

Un choix difficile

Je me suis donc retrouvé devant une décision à quitte ou double : mettre fin à cette belle aventure en même temps qu’au congé sabbatique. Ou la prolonger sans aucune certitude sur son potentiel… Un peu comme dans le célèbre jeu radiophonique animé par Zappy Max dans les années 50 :

Et j’ai décidé d’opter pour la seconde option. En demandant un congé création d’entreprise de 1 an dans la foulée de mon congé sabbatique.

J’ai l’immense chance de pouvoir l’assumer financièrement. Je ferai sûrement un jour un article pour en parler. Abandonner prématurément ? Je ne me voyais pas le faire. Qui ne voudrait pas aller au bout de ses rêves, au bout de ce projet pour avoir des certitudes sur son potentiel ?

Je suis plus que jamais persuadé qu’il est, aujourd’hui encore, possible de gagner correctement sa vie sur internet. En me donnant 1 an de plus, je vérifierai cette hypothèse. Avec ce blog. Ou avec un nouveau si j’arrive à la conclusion que je ne me suis pas positionné sur un marché porteur. Ou avec d’autres formes de business en ligne. Tu en seras le témoin 😉

Bien sûr, ça fait un peu peur, parce que c’est une prise de risques. Limitée, de par les garanties apportées par le congé création d’entreprise. Mais je m’éloigne un peu plus d’un retour à la case départ, je sors un peu plus de ma zone de confort. Et finalement, j’aime bien ça ! 🙂

Quitte ou double : que retenir ?

Si tu te dis de temps en temps “Je ne sais pas quoi faire de ma vie“, mon défi de changer de vie résonne probablement en toi. L’être humain est-il fait pour accepter une vie qui ne lui convient plus, qui ne le satisfait pas assez ? Je ne le pense pas mais le plus important c’est : le penses-tu et es-tu fait pour ça, toi ?

Si tu cherches à donner plus de sens à ta vie, mon défi et ces bilans te sont destinés. Non pas pour copier-coller des solutions toutes faites, mais pour te faire vivre avec un maximum de détails mes expériences, positives comme négatives. Mes réflexions, mes hésitations et mes décisions. Et ce bilan est très particulier.

Après le trou d’air du mois précédent, certains indicateurs repartent dans le bon sens. Pas encore tous. Mais j’ai décidé de m’affranchir des résultats immédiats pour prendre une décision importante. Celle de poursuivre l’aventure pour un an de plus !

Pour une fois dans ma vie, je suis probablement un peu plus mon intuition que le raisonnement cartésien qui me caractérise. Et toi, quelle décision as-tu pris récemment qui t’a fait sortir de ta zone de confort ? A quand remonte la dernière fois où tu as écouté ton intuition ? Indique-moi ta réponse dans les commentaires tout en bas 👇

Si tu ne sais pas répondre à ces questions, il y a probablement urgence à y réfléchir quelques instants ! La vie n’est pas faite pour se contenter de sécurité, une fois bien sûr que tu as acquis les garanties minimales pour ta famille !

Si tu as aimé ce bilan, montre-le moi en cliquant sur le petit pouce gris ci-dessous ! Pourquoi ne pas en faire profiter d’autres personnes en le partageant sur tes réseaux sociaux ? Il te suffit de cliquer sur l’une des icônes sur ta gauche 👈.

Comme souvent, je conclus cet article en te soumettant cette citation pour réflexion :

C’était quitte ou double : rester chez moi à tourner en rond ou aller dans une voie beaucoup plus difficile où il fallait une énergie incroyable.

Alain Bashung

PS : tu peux désormais consulter la suite de mes aventures dans l’épisode 7 !

12+
Partage l'article sur tes réseaux sociaux :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

27 réflexions sur “Quitte ou Double pour mon Rêve de Blogueur ? Mon Défi Personnel – Ep. 6”

  1. Bravo à toi pour ton dynamisme et ton courage et merci pour ton partage inspirant !
    1+
  2. Merci pour ce témoignage ultra détaillé de ton expérience / de ton vécu au quotidien ! On sent bien que ce travail demande une organisation et une rigueur à toute épreuve !
    1+
  3. Et bien personnellement je vais apporter de l’eau à ton moulin car il y a quelques temps j’avais décidé de sortir de ma zone de confort en réalisant un voyage sac à dos de 10 mois en Amérique… j’en suis revenu transformé ! Je suis d’accord à 100% avec toi !!!
    2+
  4. Coucou Alexandre,
    quel plaisir de te lire et de suivre ton évolution ! quel outil utilises -tu pour vérifier le positionnement de tes mots-clés ?
    bravo pour ta prise de décision, développer son blog et en vivre en 1 an cela me seble en effet très difficile et t’engager sur une année supplémentaire peut sembler indispensable, mais c’est une grosse décision ! 👏👏
    1+
  5. Merci pour cet article hyper précis sur les aléas de la vie de blogueur! Ça fait plaisir, tu ne te décourages pas et, au passage, tu donnes de sérieux coups de mains aux collègues blogueurs qui galèrent aussi :)))
    1+
  6. Merci pour ton article et bravo pour ce que tu as atteint. Je te rejoins dans ta décision de prendre un congé sabbatique, pour ma part j’ai opté pour une solution plus radicale afin d’avancer et ne pas avoir à regarder en arrière en quittant définitivement mon travail de salarié. Je ne suis qu’au commencement de mon aventure et les changements qui s’opèrent me réconfortent dans mon choix.

    Belle continuation à toi et plein de succès.

    Eric

    1+
  7. Merci pour ton retour positif !
    , je suppose que chacun a ses besoins propres, mais dans mon cas oui, je confirme : si je laisse trop filer l’organisation, je m’éparpille et je suis moins rigoureux ! 😉
    Merci pour tes encouragements, ! Outre cette expérience, tu viens d’écrire un super article sur la zone de confort que j’encourage chacun à aller lire sur ton blog !
    Merci . Oui, je pense que 1 an est trop juste, mais j’ai peut-être traîné en chemin (sur la formation en particulier). J’utilise SemRush pour suivre l’évolution de mes mots-clé dans les 100 premières positions de Google. La version gratuite suffit !
    0
  8. Il y a des moments de découragement, , on ne va pas se mentir… Mais il y a tellement de côtés positifs dans cette activité et ce mode de vie, et tellement de raisons d’y croire, que le positif reprend vite le dessus ! 🙂
    Je n’ai pas parlé dans ce bilan de la communauté des blogueurs pour ne pas trop me répéter, mais ça fait clairement partie pour moi des côtés hyper-positifs et motivants, alors je suis ravi quand je peux donner un coup de main à mon tour !
    Merci et plein de succès à toi aussi, alors ! Oui, certains considéreront que ces congés qui sont autant de “cordes de rappel” peuvent – inconsciemment – brider l’énergie mise dans le projet. Je ne le vois pas comme ça dans mon cas et je pense qu’en étant clair sur ses objectifs, on peut vraiment cumuler le meilleur des deux approches !
    0
  9. Bravo pour cette décision courageuse et tout à ton honneur, Alexandre, en espérant que ta prise de risque et ta persévérance (et l’intelligence et la flexibilité que tu montres face aux obstacles) finissent par payer 🙂
    1+
  10. Merci ! Je suis persuadé que la persévérance finit par payer. Et en tant que blogueur, il en faut 😉
    En effet , le chemin du blogueur n’est pas toujours aussi direct qu’on le penserait ! Mais en tous cas, il est plein de découvertes enrichissantes. Le plaisir sera réciproque !
    0
  11. Impressionante ton organisation, et je suis admirative de ta determination! Ton emploi du temps de ministre m’essouffle rien qu’a te lire (2 blogs, regime, sport, et avec tout ca t’as le temps de siester!) et je te felicite pour le contenu tres detaille de cet article et de ton blog. On suit les indicateurs le mois prochains! 🙂
    1+
  12. Ça a sûrement l’air plus impressionnant que ça ne l’est vraiment, alors, 😉 Le simple fait de se fixer un emploi du temps durant un congé sabbatique peut prêter à débat, j’en ai conscience et en ai parlé dans un de mes tous premiers articles. Mais pour ma part, j’en ai besoin et je me rends compte que quand je m’en éloigne, je m’éparpille. RdV pris pour le mois prochain, ça marche ! 😀
    0
  13. finalement combien de personnes prennent un congé sabatique par an en France? le marché est probablement assez étroit. Il y a peut être un autre type de changement à accompagner : la retraite.
    1+
  14. Bonjour, Merci pour ton retour d’expérience enrichissante! Félicitation pour ton choix de continuer, il en faut du courage mais le travail va finir par payer, c’est sûr. Ton parcours donne envie de se lancer dans l’aventure ! Merci
    1+
  15. Bonjour Alexandre, C’est la première fois que je commente mais je suis déjà venue te lire. J’admire la qualité des articles et le détail des informations. Bravo pour ta persévérance.
    1+
  16. C’est très difficile d’avoir un chiffre, même approximatif, ! L’étude la plus récente sur le sujet indique que “10% des Français auront pris un congé sabbatique dans leur carrière”. Ce qui donnerait une hypothèse de 60000 congés par an. Mais cela semble surestimé pour la plupart des personnes avec qui j’en ai parlé.
    Oui, la retraite, j’y avais pensé. Je me sentais moins légitime pour en parler, mais je reviendrai peut-être à cette idée 😉
    0
  17. Merci ! Si ce partage d’expérience donne envie de tenter l’aventure, c’est super car c’est bien l’objectif ! 🙂
    Ravie de te revoir sur le blog alors, ! 😉 Merci pour tes encouragements.
    0
  18. Bloguer et en vivre est un travail de longue haleine. Pas un sprint, mais bel et bien un marathon, pendant lequel il ne faut pas s’oublier, comme tu le soulignes. L’hygiène de vie est essentielle, ainsi que l’équilibre travail/repos/détente. Belle et longue route à toi dans cette aventure hors du commun 🙂
    1+
  19. En complément de ma première remarque, je te dirais (d’après mon expérience) qu’il faut laisser décanter un peu après la fin de ton congés sabbatique. Tu n’es pas resté sans rien faire du coup tous les projets que tu as entrepris vont NATURELLEMENT maturer après coup… Ne t’inquiètes pas ça vient tout seul ! Moi j’ai mis 4 mois à “amortir le choc” car le retour à ma vie d’avant avait été sacrément difficile (après 11 mois de liberté à voyager)… Mais après 4 mois un peu difficiles : j’ai trouvé vers quoi je voulais ré-orienter ma VIE ! Je crois beaucoup aux effets (bénéfiques) cachés d’une longue coupure.
    1+
  20. Bravo pour cet article ! Des projets, de la motivation, la qualité des articles : félicitation, un bon cocktail pour réussir 😉
    1+
  21. , oui, en effet, un vrai marathon ! Même si je suis maintenant bien conscient de l’importance de cet équilibre, j’ai encore du mal à m’octroyer des jours “off”, mais je me soigne ! 😉
    Intéressant ton retour, , merci ! Dans mon cas, je vais enchaîner le congé création d’entreprise dès la fin de mon année sabbatique. Je vais probablement rester dans une forme de continuité, je ne sais donc pas trop si la décantation s’opèrera naturellement…
    Merci pour ton retour, c’est sympa ! 🙂
    Super , aucun retour ne peut me faire plus plaisir, j’espère que tu y trouveras d’autres sources d’inspiration !
    0
  22. Bravo Alexandre tu as fait le bon choix ! Prolonger d’une année semble en effet indispensable pour pouvoir donner une chance à ton projet d’aboutir.
    Sinon je pense aussi que tu pourrais axer ton bonus sur la reconversion professionnelle et le changement de vie en général plutôt que sur l’année sabbatique.
    Courage !
    1+
  23. Merci ! C’est une possibilité, en effet. Ce sont d’autres thèmes que j’aborde sur ce blog. Mais sa spécificité par rapport à d’autres est de mettre en avant les avantages d’une année sabbatique pour atteindre ces objectifs. Je vais commencer par mieux le mettre en évidence dans ma communication, mais je n’écarte pas de faire un autre bonus si ça ne suffit pas.
    0
  24. J’avais déjà lu l’article mais j’aime bien aussi la version Podcast. Bravo et pleins de succès pour cette nouvelle aventure !
    1+
  25. Merci pour ton retour, . Je trouve le format podcast intéressant : pas très compliqué à produire et ouvrant plein de possibilités pour le consommer ! 🙂
    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.