Une Année Sabbatique pour Être Plus Créatif : et si C’était le Moment d’Aller Voir Ailleurs ?

0
une jeune femme marche dans la forêt pour aller voir ailleurs

Note : cet article invité a été rédigé par Aurélie Boyaval.  Quitte à aller voir ailleurs, tu peux le faire sur son blog, Créativité Intuitive. Mais n’oublie pas de revenir ici ensuite ! 😉

Décider de prendre une année sabbatique est une énorme décision. Parce qu’en découlent beaucoup de conséquences plus ou moins directes.

Si tu es sur le blog d’Alexandre, j’imagine que c’est parce que soit tu es en réflexion sur le sujet, soit tu as déjà pris la décision de prendre une année sabbatique. Mais pour y faire quoi ?

Que ce soit sur le plan personnel ou professionnel, chacun peut se créer son année sabbatique sur mesure. Et si, justement, c’était l’occasion d’aller voir ailleurs ?

Être créatif pour se créer une année sabbatique sur mesure

Je dois dire qu’Alexandre m’a beaucoup impressionnée dans sa prise de décision. En effet, il n’a pas attendu d’être “épuisé” comme peuvent l’être la plupart des gens qui décident de faire un break.

Personnellement, j’ai décidé de démissionner dans le moment du “burning”, c’est-à-dire avant d’en arriver concrètement à la limite physiologique du “burn-out”.

Peu importent tes motivations : tu as décidé (ou es sur le point de décider) de prendre une année sabbatique pour faire une pause, pour faire autre chose que ce que tu faisais récemment (ou ce que que tu fais actuellement).

Donc tu as déjà pris une énorme décision. Et si c’était le moment d’aller encore plus loin et de faire les choses à fond ? D’aller voir ailleurs et de faire ce que tu ne fais pas d’habitude ?

Être créatif, ce n’est pas savoir dessiner, être un artiste ou un musicien. Être créatif, c’est savoir aller chercher ce qui se passe ailleurs. C’est à dire ce que font d’autres personnes qui sortent de ton champ de compétences. Voire même qui sont en dehors de ta zone de confort.

Or, quel meilleur moment qu’une année sabbatique pour aller faire des choses, voir des personnes qui vivent, créent, écoutent, lisent, apprennent (et j’en passe) autrement ?

Où aller voir ailleurs ?

un homme fait des croquis avec un feutre pour décider où aller voir ailleurs

Bonne question. Et si tu te posais la question à toi-même ? 😉 Ça serait si simple si je te donnais une réponse toute faite : “va voir en Nouvelle Zélande, ils ne font pas comme chez nous, en France !”

Non. C’est à toi de savoir ce que signifie aller voir ailleurs, aller voir des personnes, des cultures qui font différemment, qui vont permettre de t’ouvrir à d’autres perspectives.

Oui, parce que, tu as sûrement décidé de prendre une année sabbatique pour avoir un peu de fraîcheur, trouver une nouvelle perspective, aller chercher du nouveau. Non ?

Se poser les bonnes questions

En premier lieu, pour aller voir ailleurs, pose-toi les bonnes questions. En voici quelques-unes :

  • Qu’est-ce qui est important pour moi ?
  • Comment je nourris ces choses importantes pour moi d’habitude ? (état des lieux actuel)
  • Comment je peux nourrir ces choses autrement ? (partir du constat de ton état des lieux actuel et te demander comment tu peux faire différemment)
  • Qui je peux aller voir pour échanger sur ces choses qui sont importantes à mes yeux ?

Évidemment, c’est loin d’être une liste exhaustive. Commence à être créatif en cherchant les bonnes questions à te poser.

Mais je pense que c’est important que tu fasses un “état des lieux” de ta vie actuelle. Afin de te rendre compte de ce que tu as l’habitude de faire. Parce que, par définition, une habitude se fait de manière automatique.

Alors peut-être que, déjà, tu ne te rends pas compte de ce que tu aimes vraiment, au fond. Tu ne te rends peut-être pas (encore) compte de la manière dont tu fais certaines choses actuellement.

Tu veux que je te dise ? Si j’ai un seul conseil à te donner, c’est d’écouter ton intuition. Car elle seule a les bonnes réponses et elle seule sait t’aider à prendre les bonnes décisions.

Tu sais, c’est ce petit ressenti que tu as immédiatement après t’être posé une question – avant que ton mental ne refasse surface et qu’il te fasse douter à tout jamais…

En fait, la question la plus importante, c’est le pourquoi. Pourquoi tu fais chaque chose ? D’abord, détermine celles que tu fais par pur automatisme et qui – de surcroit – ne te correspondent pas. Ensuite, celles que tu fais par automatisme tellement tu les as faites et refaites.

Ne serait-il pas temps de prendre le temps pour les choses que tu aimes vraiment et qui sont importantes pour toi, au fond ?

À toi de déterminer tes priorités. Si tu commences une année sabbatique (ou que tu es en plein dedans) et que tu ne sais pas vraiment comment la remplir, peut-être le fais-tu aussi pour revoir ou simplement connaître tes priorités ?

Des idées pour aller voir ailleurs

Comme on vient de le voir, le plus important, c’est surtout de te poser les bonnes questions. Une fois ces questions posées, tu peux suivre quelques pistes pour te lancer dans des activités que tu ne connais pas (encore).

Voici quelques exemples :

  • Essayer un nouveau sport
  • Essayer de jouer d’un instrument de musique
  • Gribouiller sur une feuille (pas besoin de savoir dessiner… Juste être dans l’instant présent !)
  • Rencontrer des personnes que tu ne serais pas allé voir habituellement – par exemple des personnes qui n’ont pas les mêmes centres d’intérêts que toi
  • Apprendre une nouvelle langue (j’en parle dans cet article)
  • Regarder des documentaires sur des sujets qui ne te parlent pas forcément
  • Partir dans un endroit qui ne te fascine pas forcément au départ (pourquoi pas ?)
  • Écrire, si tu ne le fais pas d’habitude ? Écrire permet notamment de matérialiser les idées qui tournent de manière déconstruite dans ta tête.

Sur mon site, je partage les interviews créatives que je fais régulièrement : j’essaie de comprendre le processus de créativité chez des personnes ayant des profils très éclectiques. C’est ultra intéressant.

Certains points reviennent pour ainsi dire à chaque interview (c’est que ça doit vraiment aider à être davantage créatif…), comme le fait d’écrire régulièrement, d’aller voir ailleurs (justement), de changer sa perception des choses. Et d’autres sont isolés.

Mais au fond, chacun a sa façon d’être créatif, de travailler ce muscle de créativité. C’est donc à toi de t’écouter et de trouver la tienne : elle t’est propre et tu dois en être fier ! 🙂

Pourquoi travailler ce muscle ?

En fait, si tu prends le temps (et là, durant une année sabbatique, quel meilleur moment ?) de prendre du temps pour toi, et de sortir de ta zone du connu, alors tu le feras beaucoup plus facilement par la suite.

Aller voir ailleurs, c’est aussi amener quelqu’un ou quelque chose de l’extérieur

une femme allongée dans un fauteuil, les pieds posés sur la balustrade de son balcon représentant une personne extérieure

J’échange avec des personnes diverses et variées, et beaucoup de problématiques reviennent régulièrement.

Par exemple, les entreprises qui ne cherchent pas à changer leur organisation voient leurs problèmes revenir régulièrement. Pourquoi ? Parce qu’elles font “comme on a toujours fait“. Donc elles ne vont pas voir ailleurs. Or parfois ça tient à pas grand chose.

Ainsi, dans une résolution de problème, amener une personne extérieure au problème. Qui, certes, ne pourra pas apporter une “expertise” sur le sujet (comme elle est extérieure). Mais qui pourra apporter un coup de fraîcheur et des idées nouvelles – et pourquoi pas un début de résolution de problème ?

Aller voir ailleurs, c’est aussi aller chercher l’inconnu dans le connu

Sortir de sa zone du connu, ce n’est pas forcément faire un saut en parachute. Ce peut être simplement prendre une des choses que tu aimes, qui est importante pour toi, et aller chercher un angle que tu ne connais pas (encore), ou sur lequel tu as des a priori.

Je m’explique. Imaginons que tu adores la musique et notamment le piano. Tu pourrais simplement essayer un nouvel instrument de musique. Ou, écouter un morceau de musique de piano qui sorte de l’ordinaire : quelqu’un qui en joue de manière très originale. Qu’en penses-tu ?

Parfois l’inspiration nous vient de moments improbables spontanés… et parfois il faut créer ces moments improbables !

Aller voir ailleurs, c’est aussi casser les normes

un expresso fumant servi dans une tasse en verre, une façon de casser les normes

Attention, je ne parle pas de devenir rebelle “anti-sociétal”. Je dis simplement qu’on est assujetti à des normes et des croyances (parfois – trop – limitantes) provenant de notre éducation, de notre passé, de nos expériences, de nos parents… Et on croit que c’est la “seule et unique réalité”.

Mais il suffit parfois d’aller voir des personnes qui font autrement. Ceci pour simplement se rendre compte que parfois, il suffit de faire une petite chose d’une manière différente.

Parfois, on croit même que faire quelque chose est “impossible” ou alors on se dit “mais, que vont penser les gens autour de moi si je fais telle chose de telle manière ?”

Et alors ? Penses-tu qu’il vaut mieux rester dans ta zone de “connu” ou essayer et ajuster en fonction du résultat ?

Pour résumer, aller voir ailleurs, c’est…

  • Se poser les bonnes questions (seul toi a les bonnes réponses, fais-toi confiance)
  • Qu’est-ce qui est important pour toi ? Pourquoi ?
  • Aller à la rencontre d’autres personnes – qui ne font pas comme toi
  • Faire quelque chose de nouveau : apprendre une nouvelle langue, aller dans un nouvel endroit…
  • Faire quelque chose différemment : écouter un morceau de piano dans un style nouveau, qui ne t’attire pas forcément
  • Se créer des moments d’inspiration
  • Écrire…
  • Amener quelqu’un ou quelque chose de l’extérieur
  • Aller chercher l’inconnu dans le connu
  • Casser les normes

Aller voir ailleurs ? C’est toi qui décide.

Aurélie

Si cet article t’a plu, n’hésite pas à le liker, à le partager sur tes réseaux sociaux.

Au cas où tu aies des questions, tu peux utiliser les commentaires ci-dessous. Tu peux aussi m’y dire si tu apprécies de trouver des articles d’autres auteurs sur ce blog !

Tu peux aussi bien sûr retrouver Aurélie sur son blog Créativité Intuitive.

0
Partage l'article sur tes réseaux sociaux :
  •  
  • 9
  •  
  •  
  •  
    9
    Partages
  •  
    9
    Partages
  • 9
  •  
  •  
  •  

8 réflexions sur “Une Année Sabbatique pour Être Plus Créatif : et si C’était le Moment d’Aller Voir Ailleurs ?”

  1. Hello Alex,
    Encore merci de m’avoir donnée l’occasion d’écrire un article pour ton site !
    C’était très chouette d’écrire à propos de l’année sabbatique 🙂
    Au plaisir,
    Aurélie
    1+
  2. Plaisir partagé, merci à toi pour ce chouette article !
    Je n’ai rien contre muscler ma créativité, mais tu en parles mieux que moi 😉
    0
  3. Pourquoi changer ? Albert Einstein l’a exprimé en quelques mots : “La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent.”
    Alors si tu veux que ta vie change, fais quelque chose de nouveau ou fais-le différemment.
    2+
  4. Exact Sophie ! Cette citation convient en effet particulièrement bien à cet article 🙂
    1+
  5. Bonjour Alex merci pour cet article trés intéressant. Avoir le courage de changer pour autre chose, sortir un peu de sa zone de confort… Parfois c’est intéressant, des fois pas. Mais le plus souvent, ça permet au moins de voir les choses autrement, de sortir “out of the box” et rien que pour ça ça vaut le coup d’essayer! 😉
    2+
  6. Oui, je suis d’accord ! Parfois, le chemin est plus important que la destination. Et tout le mérite de l’article revient à 🙂
    0
  7. Hello Nicolas, hello Alex,
    Merci pour ton commentaire 🙂
    Oui, parfois c’est intéressant, et parfois moins… A chacun de trouver le moment opportun de le faire :). Ça permet de voir autre chose, et de prendre du recul !
    , c’est moi qui ai écrit l’article, mais c’est sur ton blog, donc c’est aussi grâce à toi si j’ai pu écrire sur la créativité et l’année sabbatique ! 🙂
    1+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.