Reprendre sa Vie en Main : 3 Leçons (Universelles) du Blogging

0
un homme presse ses mains au-dessus de son coeur, pour reprendre sa vie en main

Image par Pexels de Pixabay

Il y a quelques mois, je me suis lancé un défi fou : reprendre ma vie en main. Tu t’en doutes, j’ai donc eu une occasion incroyable d’apporter des changements importants dans ma vie ces dernières semaines.

A vrai dire, tu le sais déjà si tu es un fidèle lecteur, car je donne régulièrement des nouvelles de l’avancement de mon défi.

Tu as alors sûrement vu aussi que j’organisais un “carnaval d’articles”. Sur le thème “Ce que le blogging a changé dans votre vie”. Une première sur ce blog !

Cet article participe à cet événement interblogueurs, à la fin duquel je publierai ici-même une synthèse des articles participants. Ne la rate surtout pas !

Si tu ne me connais pas encore, je vais très brièvement t’expliquer ma démarche. Qui m’a rapidement mené à apprendre le blogging. J’expliquerai surtout ensuite ce que ce dernier a déjà changé dans ma vie :

  • un retour à la case départ (sans toucher 20.000€ !)
  • le plaisir inextinguible de recommencer à apprendre
  • l’apprentissage de la responsabilité et (surtout) de l’autonomie

Je me risquerai enfin au petit jeu de la divination en te disant en quelques mots comment je vois la suite.

Dans mon cas, c’est à travers le blogging que j’ai décidé de reprendre ma vie en main. Mais à vrai dire, les 3 leçons que j’ai apprises me semblent universelles. Suffisamment pour t’inspirer, même si tu as choisi une autre voie.

Emboîte-moi le pas et ensemble nous mettrons bas les masques… mais seulement après le carnaval, bien sûr ! 😉

Le jour où j’ai décidé de reprendre ma vie en main

Ma décision de changer de vie ne fait pas suite à un échec cuisant ou à un burn-out. Mais plutôt à une prise de conscience durant des vacances de rêve à la Réunion !

Certes, cette parenthèse enchantée me faisait beaucoup de bien. Autant pour le temps passé en famille que pour les paysages enchanteurs.

Mais je savais qu’à son issue, je retrouverais mon quotidien. Et cette fois-ci plus que les autres, la perspective me laissait maussade.

Je suis cadre dirigeant dans l’industrie pharmaceutique et je serais sûrement “gonflé” de me plaindre de ma situation. En effet, mon dernier poste de patron de site était très riche et les journées de travail se ressemblaient rarement.

Malgré tout, je me sentais en bout de cycle et sans perspectives d’évolution à court terme. Plusieurs aspects du job me déplaisaient de plus en plus. Et je commençais à réaliser que je ne savais pas quoi faire de ma vie

C’est en en discutant avec ma femme tout en marchant dans l’eau du lagon que j’ai pris ma grande décision. J’allais prendre un vrai break pour faire le point sur ma vie.

6 mois plus tard, j’entamais un fantastique congé sabbatique de 11 mois. Durant lequel j’ai rapidement choisi de me tester à un autre métier, mais surtout à vrai dire un autre mode de vie : le blogging.

Ce que le blogging a changé dans ma vie

Un blog, c’est un site internet comme le mien. Sur lequel le blogueur partage ses connaissances et son expérience. Ou, à l’occasion, sur lequel il fait part de son point de vue sur un sujet d’actualité.

En fait, le blogging est une des variantes du métier d’infopreneur, qui vit du partage de ses connaissances sur internet. Il s’agit à la fois d’une entreprise et d’un mode de vie, car “être blogueur c’est être libre” 😉

Libre de travailler quand on le souhaite. D’où on veut (à partir du moment où il y a un accès à internet). Avec qui on veut (seul au départ, mais on peut rapidement écrire des articles pour d’autres blogs ou héberger des articles invités sur le sien).

J’aurais bien aimé mettre en avant cette liberté comme première leçon de ce que le blogging a changé dans ma vie. Mais cela me semble prématuré tant que je suis dans la phase d’expérience de mon congé sabbatique.

En effet, je ne gagne pas encore ma vie avec cette activité. J’ai donc plutôt choisi de te parler de ce qui est déjà une réalité pour moi.

Recommencer à zéro

Reprendre sa vie en main est un objectif louable et ambitieux. On prend des bonnes résolutions. On fait des rêves et des projections. Bref, on se voit “déjà en haut de l’affiche”.

Mais ce que n’avais probablement pas assez anticipé, c’est qu’il faut commencer par désapprendre. Par accepter de perdre plusieurs choses auxquelles on tient, même si on ne s’en rend pas toujours compte.

Dans mon cas, j’ai abandonné une situation financièrement très confortable. Temporairement pour le moment. Mais si je transforme l’essai et réussis mon défi, mes revenus seront probablement bien inférieurs à ce que je gagnais. Au moins les premières années.

Pourtant, ce n’est pas tellement cet aspect qui m’a marqué jusqu’ici. Sûrement parce que l’avais anticipé. A la différence de la perte de mon autorité.

En effet, depuis 20 ans, j’exerce des fonctions de manager. Certes, convaincre et entraîner les autres font partie des compétences à développer pour encadrer. Mais il faut tout de même reconnaître que dans une structure hiérarchisée, la position occupée a son importance.

Même sans en user et abuser, le statut de “chef” permet d’obtenir plus facilement que d’autres suivent vos consignes. Votre poste et même votre diplôme vous confèrent, encore aujourd’hui en France, une partie importante de votre légitimité.

En m’improvisant blogueur et indépendant, j’ai réalisé que tout cela avait disparu. Plus aucune autorité. Et une légitimité à démontrer à mes interlocuteurs. Le maître mot est désormais le pouvoir de conviction. Pour décrocher un article invité comme pour obtenir une action de la part de mes lecteurs.

En fait, je pense que c’est le cas pour bon nombre de reconversions professionnelles. Il faut refaire ses preuves. Établir sa réputation. Ça prend du temps et ça peut mettre un petit coup à l’égo. Mais à vrai dire, c’est aussi extrêmement rafraichissant ! 🙂

Me remettre à apprendre

Si je suis persuadé d’une chose, c’est qu’il n’est pas possible d’arrêter d’apprendre à notre époque. Au risque d’être dépassé, même dans le métier qu’on a exercé toute sa vie.

Je ne peux pas me plaindre des formations que mon employeur m’a accordées ces dernières années. J’ai eu l’occasion de travailler sur mon leadership, de suivre une formation exceptionnelle sur la négociation par ADN Group

Mais je réalise aujourd’hui que le vrai challenge, c’est de se plonger dans des études dans un domaine complètement nouveau. Et pour le coup, le blogging coche toutes les cases !

Juge plutôt :

  • il faut apprendre à utiliser et paramétrer les nombreux logiciels qui font fonctionner un blog
  • j’ai découvert que la rédaction Web était une discipline à part entière, qui cassait les codes établis pour les dissertes et commentaires composés
  • le (web)marketing est une composante indispensable et complètement nouvelle pour moi

Je pourrais citer encore bien d’autres exemples, et je suis loin d’avoir encore tout découvert. Ce n’est pas étonnant quand on considère qu’un blog est une forme extrêmement simplifiée d’entreprise… mais que c’est un business à part entière quand même !

Heureusement, les connaissances nécessaires sont assez facilement accessibles :

  • par la formation en ligne que je me suis offerte
  • dans tout un ensemble d’articles disponibles gratuitement en ligne, à commencer sur d’autres blogs
  • ou éventuellement dans des vidéos sur YouTube
  • en achetant des bestsellers spécialisés sur tel ou tel thème (marketing en particulier)

Pour qui aime apprendre, c’est là aussi un véritable bain de jouvence. C’est véritablement stimulant et ça permet de te rassurer sur ta capacité à reprendre des études à n’importe quel âge 😉

Être autonome et responsable

Quand on décide de devenir son propre patron pour reprendre sa vie en main, celle-ci change radicalement. Plus personne pour te dire quoi faire le matin ou même en début d’année, au moment du traditionnel entretien de fixation des objectifs.

Plus de routines quotidiennes et hebdomadaires non plus. C’est désormais à toi d’identifier tes priorités. D’organiser tes journées. Et cela peut surprendre, voire dérouter dans un premier temps !

Je suis entièrement libre dans le choix des sujets que je choisis d’aborder sur mon blog. Dans la façon de structurer celui-ci. Pas de politique corporate pour me demander de respecter la charte graphique de l’entreprise 😉

Tant de pouvoir, c’en serait presque grisant 😀 Mais évidemment, comme le disait l’oncle Ben (celui de Spiderman, pas celui qui “ne colle jamais”) :

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités

En particulier, plus personne vers qui me tourner pour prendre conseil ou faire valider la pertinence de mes choix. Plus personne pour endosser les risques à mes côtés, voire à ma place. Ces décisions, ce sera à moi de les assumer.

Et ça me va très bien comme ça. Mes derniers postes m’ont déjà exposé à un certain niveau de responsabilités, c’est probablement un avantage. Mais c’est un élément à bien prendre en considération pour ceux qui n’en ont pas forcément l’habitude.

Pour autant, pas d’inquiétudes démesurées à avoir ! Tu verras que c’est exaltant d’être seul maître à bord et que tu te sens d’autant plus impliqué qu’il s’agit de ton entreprise, celle que tu as créée et que tu possèdes.

Reprendre sa vie en main : la suite

une main tient des cartes de tarot divinatoire, pour savoir quel est l'avenir quand on décide de reprendre sa vie en main

Image par Céline Martin de Pixabay

Dans le cadre de ce carnaval d’articles, j’ai donc partagé avec toi ce que le blogging a déjà changé dans ma vie : redémarrer, apprendre et être autonome.

Tu en conviendras j’espère, ces leçons ont toutes les chances d’être valables pour n’importe quelle forme d’entrepreneuriat. Et j’espère donc qu’elles te donneront un avant-goût de ce à quoi t’attendre si tu décides de tenter l’aventure. Et de reprendre ta propre vie en main.

Pour la suite, j’ai plein d’espoirs et d’ambitions ! Si j’ai choisi cette voie pour changer de vie, c’est que j’en attends beaucoup d’autres bénéfices. Ce que j’espère que le blogging va changer d’autre dans ma vie ?

  • la liberté de travail (lieu, horaires, contacts, comme évoqué plus haut)
  • un meilleur équilibre vie privée / vie professionnelle
  • la possibilité de partager mes connaissances et de les valoriser dans d’autres domaines que ceux que je connais déjà
  • une proximité directe avec le consommateur final et un vrai impact sur celui-ci
  • la possibilité de m’exprimer librement par écrit (une frustration dans mes postes précédents)

J’aurai peut-être l’occasion de t’en dire plus lors d’un prochain évènement interblogueurs 😉 Ou à coup sûr sur mon blog !

Quelles sont tes propres aspirations ?

Et toi ? As-tu déjà réfléchi à ce que tu pourrais gagner à reprendre ta vie en main ? On a coutume de voir en premier lieu les risques (bien réels), mais développer une vision mobilisatrice ne peut pas te faire de mal !

Je t’engage à prendre ne serait-ce que vingt minutes pour réfléchir à ce qui te motiverait vraiment à envisager une reconversion professionnelle. Et à le coucher par écrit pour t’obliger à être précis et pouvoir t’y référer ultérieurement.  Par exemple dans les moments de doute !

N’hésite pas à me faire part de tes propres leçons de vie en commentaires. Et à partager cet article si tu l’as aimé et que tu penses qu’il peut-être utile à d’autres personnes de ton réseau.

Que la Force de reprendre ta vie en main soit avec toi ! 😉
0
Partage l'article sur tes réseaux sociaux :
  • 2
  • 12
  •  
  •  
  •  
    14
    Partages
  •  
    14
    Partages
  • 12
  • 2
  •  
  •  

4 réflexions sur “Reprendre sa Vie en Main : 3 Leçons (Universelles) du Blogging”

  1. Hello Alex,
    Merci pour ce partage, j’ai adoré lire ton article !
    C’est très intéressant de voir que, au contraire de pas mal de blogueurs (moi y compris), tu n’as pas attendu de faire un burn-out pour avoir une prise de conscience. Et, moi qui ai pris la décision avant de faire un brun-out, mais dans un moment où j’étais déjà pas mal épuisée, je dois dire que tu m’impressionnes ! Donc merci pour ce moment rafraîchissant plein d’enthousiasme et de bonnes ondes 🙂
    Je suis d’accord avec toi sur les autres points de ce que le blogging apporte et, ayant participé à l’événement interblogueurs, c’est incroyable de voir le point de vue que chacun a sur le blogging !! 🙂
    Merci encore pour cet événement et ce partage,
    Au plaisir,
    Aurélie
    1+
  2. Merci pour ton retour, Aurélie !
    Je ne sais pas s’il y a un bon moment pour prendre une décision aussi radicale. Pour paraphraser quelqu’un que tu connais bien, on peut aussi dire que “Tout le monde n’a pas eu la chance de faire un burn-out !” 😉 Bien sûr, je ne le souhaite à personne. Mais nombreux sont ceux qui en sortent avec la décision de reprendre leur vie en main, donc c’est parfois un mal pour un bien.
    Dans mon cas, je dirais qu’il y a probablement un risque plus important que je cède à la tentation de revenir au “confort” de ma vie précédente. Mais j’en suis conscient et j’exerce ma volonté indépendante (chère à Stephen Covey) 😉
    0
  3. Bonjour Alexandre
    merci pour cet article trés inspirant sur un choix de vie courageux. Quand j’ai abandonné mon poste de cadre sup dans une grosse boite de la région parisienne pour partir vivre à Tahiti, le DG m’a convoqué pour me demander ce qui n’allait pas et ce qu’il pouvait faire pour arranger ça ! C’était un gars super mais il n’a jamais compris que c’était un choix de vie et pas une fuite. Bon courage à toi j’espère que le blogging sera à la hauteur de tes espérances. Amitiés. Niko
    1+
  4. Merci Niko. Oui, abandonner le “confort” et le prestige de postes à responsabilités dans de belles boîtes laisse beaucoup songeurs. Comme un sentiment de gâchis, je crois. L’objectif de mon blog, c’est de démontrer que c’est une vraie option sérieuse, accessible à beaucoup plus de monde que ce que les gens ne croient généralement. Et que c’est une option noble, qui a vraiment le pouvoir de donner plus de sens à sa vie.
    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.