Comment Travailler de Chez Soi Comme un Pro ?

2+
un homme en train de travailler de chez soi consulte son ordinateur portable sur son bar

Photo by Jacky Chiu on Unsplash

Travailler de chez soi, ça peut vite devenir l’enfer… N’est-ce pas ?

Enfin, surtout quand tu ne l’as pas choisi, que ça te tombe dessus à l’improviste et que c’est parti pour durer longtemps ! Genre en cas de confinement général… ou même de convalescence à domicile après une hospitalisation.

Car travailler de chez soi efficacement, ça ne s’improvise pas. Il y a quelques règles à respecter si tu veux éviter ces deux extrêmes :

  • procrastiner et céder aux nombreuses distractions qui tentent ton attention
  • te retrouver vampirisé par le temps professionnel, une fois que tu l’as naïvement invité à entrer sans garde-fous dans ton espace personnel

Est-ce que ça t’intéresse de découvrir les astuces les plus couramment utilisées par les plus grands experts ? J’ai nommé les freelance et les télétravailleurs chevronnés .

Tu verras qu’en appliquant ces quelques conseils à ton environnement de travail, ton emploi du temps et tes routines, tu vas gagner de manière impressionnante en efficacité.

Si tu es prêt à m’accueillir dans ta sweet home, allons revisiter ensemble tes pratiques de travail à domicile. Promis, je ne serai pas trop intrusif. Et je respecterai scrupuleusement les règles de distanciation sociale ! 😉

Cet article participe à l’évènement “Coronavirus : Comment travailler de chez soi efficacement pendant le confinement ?” du blog Blogueur Pro. J’apprécie beaucoup ce blog et l’un de mes articles préférés est celui qui y dévoile les revenus (et le temps de travail) des blogueurs français.

Aménager son environnement pour travailler de chez soi

Définir son bureau virtuel

Pour commencer, il est primordial de “t’isoler” et de définir un emplacement de travail bien délimité. Qui ne doit pas être ton canapé, en face de la télé ! Car même si tu laisses évidemment celle-ci éteinte durant ton temps de travail (… n’est-ce pas ?), le signal n’est pas bon.

Autant que possible, il faut que tu gardes l’impression “d’aller au travail”, le trajet en moins. Associer temps de travail à un emplacement bien spécifique et dédié chez toi t’aidera aussi à mieux séparer temps perso et temps pro (on y vient après).

Bien sûr, tout le monde n’a pas la chance d’avoir un bureau physique chez soi. Mais peut-être peux-tu temporairement aménager une pièce qui sert peu ? Une chambre d’amis ou celle de tes enfants, si ils ne sont pas chez toi durant tes heures de bureau ?

A défaut, aménage toi un bureau virtuel dans un coin de ton salon ou de ta salle à manger. Voire de ta cuisine (la salle de bain ? c’est un peu too much… 😉 ). L’essentiel, c’est que ce ne soit pas un endroit où tu t’installes aussi pour tes loisirs !

Si tu as le luxe d’avoir plusieurs emplacements qui peuvent convenir chez toi, tu peux utiliser une petite astuce supplémentaire. N’hésite alors pas à alterner entre plusieurs espaces, par exemple d’un jour (ou d’une semaine) à l’autre. Cela contribuera à rompre la monotonie et entretenir ta motivation (on en reparle plus bas).

Caractéristiques idéales de ce bureau virtuel

Idéalement, il doit être attrayant (si tu peux avoir une fenêtre sur l’extérieur, bénéficier d’une belle luminosité… c’est mieux).

De préférence, il doit être calme, pour que tu puisses te concentrer. A défaut, un bon casque audio et l’application Noisli te permettront de te mettre dans une bulle sonore. Si tu n’as pas encore essayé, ça vaut le coup de tenter !

Mais de façon incontournable, ton bureau virtuel doit être confortable ! Car tu vas y passer plusieurs heures par jour, bien plus encore qu’à ton poste de travail habituel. Que tu quittes fréquemment pour aller en réunion par exemple, quand ce n’est pas sur le terrain.

Travailler de chez soi comme un pro : une question d’organisation

une femme à l'intérieur d'un réveil esaie de reculer les aiguilles pour avoir une meilleure gestion du temps

Image par ThePixelman de Pixabay

Ah, la gestion du temps… Sujet de conversations passionnées et d’innombrables formations, qui ont souvent en commun de te laisser tout aussi désemparé devant ta to-do list. Non ? 😉

Bon, je suis sûrement excessivement sévère… En fait, il y a probablement une ou des méthodes qui te conviendront mieux que d’autres. Le tout est de les trouver !

Dans mon cas, j’ai découvert avec enthousiasme la méthode GTD (Getting Things Done) de David Allen il y a plusieurs années. Même si j’arrive pas à appliquer le système dans sa globalité (et je ne suis pas le seul…), j’y ai pioché plusieurs éléments qui m’aident à me sentir mieux organisé.

Mais je ne veux pas te parler ici de gestion du temps au sens large. Non, l’idée est de nous focaliser sur les techniques qui peuvent particulièrement t’aider à travailler de chez toi efficacement.

Définir un agenda

Comme pour ton espace de travail, tu dois idéalement avoir l’impression “d’aller au travail”. En sachant faire une différence nette et précise entre temps perso et temps professionnel. Ce qui est plus simple si tu as clairement défini ce dernier au préalable.

Il est donc conseillé de te définir un agenda de ta semaine, à affiner chaque matin pour la journée à venir (en définissant ses objectifs de journée). Cela présente plusieurs avantages :

  • définir des limites pour ne pas trop traîner au lit, ou au contraire faire du rabe le soir, puisque personne n’est là pour contrôler ton temps de travail
  • prévoir des pauses, à commencer par la pause déjeuner que tu dois respecter et que tu ne dois pas prendre devant ta boîte mails pro !
  • mettre en place de nouvelles routines, puisque la plupart de celles qui rythment ta semaine de travail normale (réunions, …) ont probablement été annulées ou raccourcies

Je sais que ça peut avoir l’air très scolaire, mais je suis persuadé de la puissance d’un bon emploi du temps. Au point d’en avoir défini un pour gérer efficacement mon temps durant mon congé sabbatique ! En complément d’une to-do list rigoureuse, c’est ton meilleur allié pour ne pas oublier les choses importantes.

Un dernier conseil : ne sois pas trop ambitieux sur la durée de chaque tache ! Il est indiscutablement bon de pouvoir se concentrer longtemps sur une seule tache. C’est généralement l’un des avantages du télétravail, qui limite les interruptions. Mais au-delà d’une certaine durée, ça devient contre-productif.

Tu devrais envisager de courtes pauses régulières. La technique Pomodoro peut te guider utilement. Elle consiste à utiliser un chronomètre pour respecter des périodes de travail ininterrompu (typiquement de 25 minutes), entrecoupées de courtes pauses.

Accepter les horaires décalés

A titre personnel ou pour tes collaborateurs s’ils sont également concernés, tu peux envisager des horaires décalés par rapport à ton rythme habituel. En effet, travailler chez soi peut présenter des opportunités et des contraintes qu’un peu de flexibilité permettra de gérer au mieux.

Tu vas devoir préparer tes repas et ta pause déjeuner sera probablement plus longue que d’habitude. Mais peut-être peux-tu aussi profiter des “heures creuses” pour aller faire tes courses au moment où tu croiseras le moins de monde ?

Si tu dois gérer la présence de tes enfants, tu préfèreras peut-être commencer ta journée de travail avant qu’ils ne se lèvent ? Ou la terminer une fois qu’ils seront couchés ?

Dans tous les cas, il est important que cette organisation décalée soit acceptée au préalable par ton employeur. Car cette souplesse n’est pas forcément prévue dans l’organisation classique du travail au sein de ton entreprise.

C’est en partie une question de confiance, car cela sous-entend probablement que plusieurs personnes d’une même équipe se retrouveront à travailler de manière asynchrone. Et si ce n’est pas le cas en temps normal, cela nécessite de se poser pour en discuter.

Il peut ainsi être nécessaire de mettre en place de nouveaux outils collaboratifs, typiquement utilisés en gestion de projet. Afin que chaque membre de l’équipe puisse savoir où en est son collègue, même lorsque celui-ci n’est pas joignable par téléphone.

Des logiciels spécialisés comme Asana, Trello ou Todoist peuvent être utiles. Même si une application plus générique comme Evernote marche très bien aussi.

Dans cette vidéo, Olivier Roland, l’un des blogueurs les plus connus en francophonie, explique très bien comment il organise son entreprise asynchrone avec Asana :

Renforcer les dispositifs de prise de décision

L’une des grandes difficultés du travail à distance concerne les décisions. Les rituels qui permettent de les prendre peuvent avoir été chamboulés (réunions). Tout comme les circuits d’information une fois la décision prise (tu ne l’apprendras pas par “radio moquette”).

Il est donc particulièrement important de clarifier qui prend quelle décision, avec qui, et comment il en informe les personnes concernées par cette décision. A défaut, ton entreprise peut se retrouver considérablement ralentie.

Bien sûr, il est aussi possible de fonctionner “comme en temps normal”. Mais cela nécessite alors de maintenir les différentes réunions dans lesquelles sont prises ou communiquées des décisions.

C’est tout à fait possible. A partir d’outils de visioconférence comme Zoom, Microsoft Teams (Skype), Google Hangouts / Meet, Whereby…

Mettre en place de nouvelles routines

Parlons pour finir de tout ce qui va concerner ta motivation à travailler efficacement de chez toi. Car même si tu es bien installé et que tu organises correctement ton travail, d’autres dangers te guettent. Qui peuvent progressivement venir à bout de la meilleure des volontés.

Le télétravail va perturber les routines établies au sein de ton entreprise. A fortiori s’il est prolongé. Or, ces routines jouent un rôle clé pour structurer tes journées et alimentent directement la motivation de bon nombre d’entre nous. Même inconsciemment.

Il faut donc créer de nouveaux rituels d’équipes, adaptés à la situation. Pour se substituer aux rituels devenus caduques.

Cet article serait beaucoup trop long en rentrant dans le détail de tous les facteurs qui mettent en danger ta motivation. Mais les identifier te permettra d’en prendre conscience et de décider par toi-même si tu dois t’en prémunir ou non.

Limiter les distractions

Les médias (télévision, radio, réseaux sociaux) sont beaucoup plus présents à domicile. Tu peux vite y passer des heures sans t’en rendre compte. La solution la plus efficace ? Pratiquer une véritable diète médiatique !

Si tu es stressé par les circonstances qui t’amènent à rester coincé chez toi, pourquoi ne pas en profiter pour adopter des techniques de gestion du stress ? A raison de 10 minutes par jour, la méditation te permettra déjà de moins subir tes émotions.

Télétravailler ne s’improvise généralement pas. Lorsque tu dois travailler de chez toi de façon subie, improvisée et prolongée, tu peux mal le vivre. Ça ne convient pas à tout le monde et les circonstances ne s’y prêtent simplement peut-être pas pour toi. Il est important de le réaliser et de ne pas culpabiliser si c’est ton cas.

Maintenir le contact

un ordinateur portable présente deux hommes en téléconférence, l'un des outils pour maintenir le contact et travailler efficacement de chez soi

Image by Tumisu from Pixabay

Quand on travaille à distance un ou deux jours par semaine, il est déjà important de s’assurer de pouvoir maintenir les liens (contact visuel ou au moins vocal) avec ses collègues. C’est évidemment d’autant plus vrai quand on est coincé à la maison pour une période prolongée !

Dans ce cas, au-delà de la participation à des réunions virtuelles avec des outils adaptés (Zoom, Skype…), il peut être utile de recréer des temps d’échanges conviviaux :

  • certains managers mettent en place un morning call ou un virtual coffee pour prendre des nouvelles de tout le monde (et accessoirement donner les priorités de la journée si besoin)
  • d’autres organisent carrément des pauses déjeuner en réseau pour pouvoir parler de tout et de rien avec ses collègues tout en prenant son repas “comme au bureau”
  • il est enfin possible de créer un groupe WhatsApp ou Telegram, afin de pouvoir échanger au sein de l’équipe au format chat pour refaire le monde 😉

Tous ces formats répondent à un même objectif : maintenir le lien au sein de l’équipe et donner la parole à chacun. C’est encore plus important qu’en temps normal, pour éviter que l’un ou l’autre ne s’enfonce dans l’isolement.

On sous-estime en effet fréquemment l’importance que les contacts avec les collègues de bureau ont pour certaines personnes qui n’ont pas forcément une vie sociale débridée en dehors du travail.

Et même quand on a conjoint et enfants, les relations avec les collègues permettent d’aborder d’autres sujets. Et participent à notre équilibre. Demandez à n’importe quel salarié étant devenu freelance, il vous dira que les déjeuners entre collègues lui manquent.

Positiver

Travailler de chez soi, être coincé à domicile peut être frustrant assez rapidement pour celui qui n’en a pas l’habitude. Même si ce n’est pas toujours évident, pour garder sa motivation, il faut s’efforcer de voir toujours le verre à moitié plein.

Pour certains, ce peut être l’occasion de revenir aux fondamentaux. En réfléchissant à leurs valeurs, à leur vision, à leur énoncé de mission personnel. C’est souvent devant la difficulté que l’on est le plus lucide sur ce qui compte le plus pour nous.

N’oublie jamais que même si la situation te semble compliquée, elle finira par s’arranger pour la très grande majorité d’entre nous. Il peut alors être utile de penser à l’après, de se projeter et de refaire des projets.

Si tu as du temps à tuer, profites-en pour prendre de la hauteur et changer tes habitudes :

  • c’est peut-être le bon moment pour reprendre contact – à distance – avec des personnes qui comptent pour toi, mais que tu as perdues de vue
  • pourquoi ne pas en profiter pour te former en ligne à cette compétence à développer pour ton projet professionnel (apprendre une langue, monter son business en ligne…) ?

Évidemment, ces conseils qui relèvent de l’état d’esprit peuvent te sembler faciles à écrire, moins à appliquer. Mais n’oublie jamais que face à une situation difficile, c’est ta capacité d’adaptation et ta résilience qui sont sollicitées. Et celles-ci dépendent pour beaucoup de ta capacité à gérer tes émotions et à te projeter vers un avenir positif.

Quelles sont tes recettes pour travailler efficacement de chez toi ?

Tu connais désormais les secrets de ceux qui travaillent régulièrement de chez eux et restent efficaces et productifs, même s’ils ont une équipe à gérer à distance. Ils tiennent en 3 concepts : espace de travail, organisation du travail et état d’esprit.

Si tu appliques ces conseils, tu devrais être capable d’améliorer ta productivité et, surtout, de vivre beaucoup plus facilement cette période. Libre à toi ensuite d’utiliser comme bon te semble le temps que tu auras immanquablement gagné :

  • passer plus de temps de qualité en famille
  • travailler plus (pour gagner plus… ou pas !)
  • investir dans ton développement personnel

Si tu m’as lu jusqu’ici, c’est probablement que tu considères que tu peux mieux gérer les choses que tu ne l’as fait jusqu’à maintenant. Peux-tu appliquer certains de ces conseils ?

As-tu récupéré par ailleurs d’autres recommandations ou appliques-tu déjà quelques secrets que tu pourrais partager avec les autres lecteurs ?

N’hésite pas à utiliser les commentaires pour m’en faire part. Et sens-toi évidemment libre de partager mon article sur tes réseaux sociaux si tu penses qu’il pourrait être utile à d’autres personnes.

Pour conclure, même quand tu restes confiné à domicile, garde à l’esprit ce proverbe bourbonnais :

Un petit chez soi vaut mieux qu’un grand chez les autres

Reste chez toi. Sauve des vies.

2+
Partage l'article sur tes réseaux sociaux :
  • 2
  • 14
  •  
  •  
  •  
    16
    Partages
  •  
    16
    Partages
  • 14
  • 2
  •  
  •  

Une réponse à “Comment Travailler de Chez Soi Comme un Pro ?”

  1. Ping : Coronavirus : Comment travailler de chez soi efficacement pendant le confinement ? : Les Résultats - Blogueur Pro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.